Collaborer avec des gens de tous âges peut être très gratifiant, ouvrant la voie à de nouvelles idées et approches ainsi qu’à des relations de mentorat enrichissantes. Mieux vous comprendrez les forces et les qualités qui caractérisent chaque génération, plus vous serez efficace dans votre travail. 

➤ Cet article est le premier d’une série de trois sur l’importance de comprendre ses collègues jeunes et moins jeunes.

Les quatre générations au travail

Chacun de nous est unique et possède sa propre personnalité et sa façon de voir la vie. Ce que nous avons vécu et le moment de notre naissance — la génération à laquelle nous appartenons — façonnent notre personnalité. 

Ce que nous avons vécu et le moment de notre naissance — la génération à laquelle nous appartenons — façonnent notre personnalité. La génération à laquelle nous appartenons est l’un des éléments qui nous caractérisent le plus. 

Voici une description des générations que l’on trouve actuellement sur le marché du travail.

Baby-boomers (nés entre 1946 et 1964)

Du fait qu’ils appartiennent à l’une des générations les plus nombreuses, les baby-boomers ont toujours dû composer avec la concurrence pour les emplois et ont aussi connu plusieurs récessions depuis leur arrivée sur le marché du travail. Les gens sont nombreux à croire que cet environnement a fait d’eux des employés compétitifs, concentrés sur leur travail et prêts à faire de longues heures. Même si un grand nombre de baby-boomers ont l’âge de la retraite ou s’en approchent, les recherches montrent que 80 % des baby-boomers ont l’intention de continuer à travailler bien après l’âge habituel de la retraite. Beaucoup retournent aux études et assument des responsabilités accrues à titre de mentors ou de modèles dans leur milieu de travail. D’autres se réorientent pour essayer quelque chose de nouveau.

Génération X (nés entre 1965 et 1980)

Même si la génération X est de taille beaucoup plus modeste que celle des baby-boomers et que la génération Y, elle représente une grande proportion de la main d’œuvre. En général, les membres de cette génération ont été en contact avec la technologie bien avant les baby-boomers et, à leur entrée sur le marché du travail, ils étaient déjà très compétents en informatique et autres technologies. Ils ont approfondi ces compétences, et beaucoup ont obtenu des postes de gestion ou de direction. Comme cette génération est plus petite que celle des baby-boomers, ses membres n’ont pas fait face à autant de concurrence que ces derniers de la part des gens de leur âge. Toutefois, bien des gens qui appartiennent à cette génération doivent attendre que les baby-boomers quittent leur poste avant de pouvoir obtenir de l’avancement, et ce, même si certaines recherches donnent à penser que les baby-boomers ne sont pas prêts à céder leur place. Selon bien des observateurs, cette situation a contribué à l’insatisfaction ressentie par cette génération face à son cheminement professionnel et peut expliquer son empressement à considérer les possibilités qu’offrent les autres organisations. 

Milléniaux (nés entre 1981 et 2000)

Les milléniaux (aussi appelés génération Y) occupent le même pourcentage du marché du travail que la génération X, et il y a actuellement plus de milléniaux que de baby-boomers au sein de la population active. Tout comme les baby-boomers, ils doivent faire face à la concurrence de nombreuses personnes de leur âge sur le marché du travail. Comme tous les jeunes travailleurs, ils veulent pouvoir profiter d’un maximum de formations et d’occasions de perfectionnement. Les recherches montrent que les milléniaux (tout comme ceux des autres générations) veulent travailler pour des organisations qui respectent les différences individuelles, favorisent la conciliation travail-vie personnelle, paient bien et sont socialement responsables. 

Génération Z (nés entre 1995 et 2010)

Les membres de cette génération sont décrits comme des personnes pragmatiques qui recherchent la sécurité de l’emploi, car ils ont grandi en période de récession. Ils sont très à l’aise avec la technologie et les écrans, sont très doués en multitâches, et savent gérer les stimuli provenant des différents médias. Selon des études, ils tendent à être compétitifs et indépendants.

La génération à laquelle nous appartenons est l’un des éléments qui nous caractérisent le plus. 

➤ Cet article est le premier d’une série de trois sur l’importance de comprendre ses collègues jeunes et moins jeunes. Lisez le prochain article de la série qui s’intitule « Combler le fossé générationnel ».

Source : Lifeworks

Retrouvez d’autres trucs concernant les saines habitudes de vie sur Lifeworks, votre plateforme de bien-être! Visitez l’intranet ou l’extranet pour les informations de connexion à votre compte.


Ça ne va pas?

On a 2 ressources d’aide pour toi

Intranet ou Extranet : COVID-19 > Santé et mieux-être > Ressources d’aide

  1. Équipe Premiers soins psychologiques | Intervention individuelle ou de groupe liée au stress / détresse / trauma au travail – 514 618-1426
  2. PAEF-Programme d’aide aux employés et à la famille | 1 800 361-2433

À lire aussi :

Partager cet article