Preti est le chien en réadaptation de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal. Elle se promène dans les ressources pour amener des sourires là il n’y en avait pas beaucoup…

Il est 13h30 en cette belle journée du mois de mai. Annie et Léa Marie, psychoéducatrices de l’IUSMM, sonnent à la porte de la ressource de Saint-Léonard où habitent sept résidents de l’Institut. Assises à table, les trois femmes discutent de la dernière rencontre avec les deux intervenantes.

Preti, elle, attend patiemment… les croquettes. Les résidentes lui proposent des gâteries en échange de câlins. Il faut travailler fort pour aller chercher les gâteries dans la main d’une résidente qui s’amuse à les retenir pour faire durer le plaisir.

Le sourire de celle-ci s’illumine quand elle sent la truffe humide de Preti dans sa main. C’est que la résidente a une vision trouble et une ouïe déficiente. Le contact avec Preti l’ouvre sur le monde extérieur. Si sa collègue lui dit de lui donner sa gâterie, elle aime jouer avec la chienne, une façon pour elle de communiquer.

Les psychoéducatrices Annie et Léa Marie offrent aux résidentes de faire des exercices. Preti au milieu du cercle, les résidentes s’activent, se lancent une balle. Preti reste passive devant la balle qui tombe sur son museau. On voit très bien ce que Preti amène comme prédisposition positive pour les patientes. Son calme déconcertant contraste avec ses yeux et son nez joueurs. Preti se promène dans les ressources en santé mentale depuis à peine quelques semaines. Arrivée le 18 mars dernier, elle fait tourner des têtes et met des sourires partout où elle passe. Si on pouvait douter de l’effet positif des animaux sur la santé mentale des humains, avec Preti, il n’y a plus aucun doute!