Vaccination

En tant que travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux, la vaccination contre la grippe est encouragée. Mais pourquoi devrait-on se faire vacciner? Voici 9 raisons qui déboulonnent quelques mythes qui ont la vie dure!

1. Protéger sa famille

On a tous des êtres chers à protéger. Vous ne voudriez surtout pas ramener du travail (des microbes) à la maison! Pour protéger votre famille, outre se laver les mains et changer de vêtements avant d’arriver à la maison, vous pouvez aussi penser à la vaccination.

2. Protéger les patients

Les microbes ne se promènent pas juste dans le réseau de la santé! Ils sont à l’école des enfants, dans les partys de famille, à l’épicerie, sur votre cellulaire (eurk). On ne sait jamais quelle bibitte va frapper notre famille pendant l’hiver. Pour protéger ceux qu’on soigne tous les jours, ceux dont on prend soin, ceux pour qui on se lève le matin pour aller travailler, la vaccination est sans aucun doute le meilleur moyen.

Les travailleurs de la santé visés par la vaccination sont ceux qui ont de nombreux contacts avec une clientèle à risque élevé de complication, en priorité ceux offrant des soins directs. Consultez l’horaire de vaccination ici.

3. Limiter les absences

La pénurie de main-d’oeuvre dans le réseau de la santé est un enjeu. La grippe amène des absences lors des mois les plus occupés, là où les patients ont le plus besoin de soins. D’ailleurs, il est préférable de rester à la maison quand on fait de la fièvre que de contaminer nos collègues!

4. Éviter les éclosions

La vaccination du personnel permet de limiter les éclosions dans les unités. Il suffit de deux cas confirmés dans une unité pour que les mesures d’éclosion soient mises en place.

5. Éviter le supplément de travail

Une éclosion d’influenza signifie du travail supplémentaire pour beaucoup d’équipes. L’entretien ménager doit faire des rondes de nettoyage plus souvent, le personnel sur les unités doit porter de l’équipement de protection entre chaque visite de patient… La vaccination peut limiter ce supplément de travail lié à une éclosion.

6. Se protéger de plus en plus d’année en année

Le vaccin contre l’influenza change chaque année pour se coller aux souches qui sont en circulation. Par contre, se faire vacciner chaque année laisse des traces dans le système immunitaire et permet une défense plus forte lorsque des souches refont surface.

7. L’attraper moins fort

Selon les premières données, le vaccin cette année serait efficace à 63%. Donc, le vaccin ne signifie pas nécessairement qu’on n’attrapera pas la grippe. On peut l’attraper quand même avec des symptômes réduits qui limitent les risques de complications comme des infections respiratoires.

8. Profiter du vaccin quadrivalent

Cette année, le vaccin protège contre quatre souches de l’influenza. C’est qu’en Australie, la saison de la grippe a été dure. Et les laboratoires un peu partout dans le monde ont signifié qu’il valait mieux offrir un vaccin qui couvre davantage de souches.

9. On ne peut pas attraper la grippe avec le vaccin

C’est un mythe endurci. Le vaccin peut causer des effets secondaires comme une douleur localisée, une fièvre mineure, un inconfort. C’est la réaction immunitaire de votre corps, une bonne chose puisqu’il travaille à vous protéger. Mais ce n’est pas l’influenza. Le virus contenu dans le vaccin est mort ou trop affaibli pour se reproduire.

Source: Gouvernement du Québec, Vaccin contre la grippe

Abonnez-vous au journal Le Fil sans frais

Partager cet article