Tournage Santa

Si vous travaillez à l’Hôpital Santa Cabrini Ospedale, vous avez peut-être remarqué une drôle de frénésie dans les dernières semaines. C’est que l’hôpital a accueilli quelques équipes de tournage, dont une production hollywoodienne!

Comme une petite souris, je suis allée voir en coulisse ce tournage d’un film américain mettant en vedette Michael Caine. Au troisième étage de l’Hôpital Santa Cabrini, les numéros de chambre ont changé de couleur. On voit maintenant l’insigne de NYH Hospital. Dans le corridor, ce ne sont pas des civières et des chaises roulantes, mais bien des caméras, projecteurs, perches et autres accessoires. Dès qu’on entend « Ça tourne, Rolling », gare à la personne qui émettra un son de plus!

Location qui retourne aux patients

J’étais avec Carla Casola, technicienne en administration à la Fondation de l’Hôpital Santa Cabrini. C’est parce que la Fondation gère ces séances de tournage. Pour ce tournage, on a loué un étage et quelques accessoires aussi. L’argent va ainsi à la Fondation pour offrir de meilleurs soins aux patients.

D’ailleurs, Carla est très occupée ces jours-ci. Plusieurs tournages ont lieu en quelques semaines. On a eu Toute la vie, série diffusée à Radio-Canada. Ils sont venus tourner pendant dix jours! Et bientôt, ce sera au tour de la série Fugueuse.

Anthony Grieco, scénariste

Rencontre impromptue

Dans le couloir, derrière les caméras, Anthony Grieco écoute d’une oreille inattentive. On sent le scénariste heureux, mais un peu nerveux aussi. Natif de Toronto, d’une famille italienne, il habite aujourd’hui Los Angeles où il vit de son rêve, écrire.

De façon très naturelle, il se met à parler italien avec Carla. Il lui raconte que sa famille vient de la région de Basilicate, en Italie méridionale. Si ma grand-mère était encore en vie, elle aurait dit que cet hôpital est SON hôpital! Il fait ainsi référence à la culture italienne qu’on sent dans l’établissement,


Le film raconte l’histoire d’un écrivain ermite qui se retrouve sur le bord de la faillite. La fille de son éditeur lui exige le livre qu’il devait écrire avant la mort de son père. Tous deux doivent ensuite faire la promotion du livre… « C’est de la comédie mêlée avec du drame », raconte l’auteur.

Daniel Côté, coiffeur

C’est l’heure du lunch!

Après plusieurs heures de tournage, l’équipe se dirige vers la sortie pour aller manger. Ils en avaient jusqu’à 22h pour terminer le tournage. Une journée fort épuisante pour les équipes qui sont en grande majorité composées de Québécois qui travaillent en cinéma.

Abonnez-vous au journal Le Fil sans frais

Partager cet article