Chaque année depuis 2012, le Comité de deuil périnatal de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont organise une Cérémonie des anges pour rendre hommage aux bébés décédés pendant l’année. Une façon de saluer leur court passage sur Terre…

Des parents, des infirmières, des médecins… Une centaine de personnes entourent l’autel installé en plein air sur le terrain du cimetière Laval. Une corbeille de fleurs orne l’autel. Des chants, des paroles résonnent pour se rappeler la présence de ces bébés dans le cœur de ceux qui les ont vus, sentis, voulus.

Pendant la cérémonie, le violoncelle résonne. C’est le médecin à l’unité Mère-enfant à l’HMR, Dr Bastien Delage, qui accompagne bénévolement l’équipe en charge de cette cérémonie. Chaque parent reçoit une chandelle et un papillon.

La légende dit que la chaleur de la chandelle réchauffe le papillon. Le papillon ne parle pas, et tous les secrets qu’on lui confie, il les amène avec lui. Les parents sont appelés à souffler leurs souhaits au papillon et à le laisser s’envoler dans une envolée de papillons.

Un comité pour accompagner les parents

Depuis huit ans, le Comité de deuil périnatal, avec Linda Grenier à sa tête, accompagne les parents et les familles qui vivent avec la perte d’un bébé. L’infirmière clinicienne qui a quitté pour la retraite quelques jours après la cérémonie cette année, laisse un lègue important : celui de cette cérémonie annuelle.

« Cette cérémonie permet aux parents de dire une dernière fois adieu à leur bébé. Le deuil périnatal est encore tabou dans notre société. On prévoit perdre des parents, des oncles… mais pas nos enfants », explique-t-elle.

La cérémonie permet aussi aux parents d’avoir un espace, un endroit pour se recueillir, pour vivre leur peine, même si ça fait cinq ans qu’ils ont perdu leur enfant. « La cérémonie permet de donner espoir et réconfort aux parents, en plus de leur permettre d’échanger entre eux. »

Grâce à un partenariat avec une maison funéraire, tous les services funéraires sont offerts gratuitement aux parents endeuillés. Le Comité de deuil périnatal, avec les infirmières du septième étage, offre une boîte souvenir pour les parents et la famille endeuillés lors du décès d’un bébé.

Une innovation qui fait du chemin

Linda Grenier et son équipe sont des pionniers avec cette Cérémonie des anges. En effet, depuis 2012, trois autres centres hospitaliers ont décidé d’offrir un soutien aux parents endeuillés avec une cérémonie similaire. Ainsi, l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé, l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal et l’Hôpital Pierre-Le Gardeur offrent désormais, eux aussi, une Cérémonie des anges ainsi qu’un accompagnement aux parents dans les démarches funéraires.