Pour souligner la journée Bell Cause pour la cause, des employés de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal se sont réunit pour lever un drapeau devant l’hôpital.

Le froid était mordant, mais le soleil était au rendez-vous. Des beignes et du café réchauffaient les courageux qui sont sortis pour voir le drapeau. J’ai parlé avec quelques personnes qui nous expliquent pourquoi il est important, selon eux, de parler de santé mentale.

Il est important de souligner les professionnels très nobles qui travaillent ici chaque jour.

Ivano Pirro – directeur général des magasins la Source, Québec

Je trouvais qu’il était important de démontrer mon soutien à cette cause. Je travaille à placer des stagiaires dans des milieux de travail. Il est important de montrer qu’il ne faut pas avoir peur des gens avec des troubles de santé mentale. Plus nous nous rapprochons, mieux nous comprenons leur situation.

Marie-Paule Minissié, agente de gestion de personnel aux stages à l’IUSMM

Il est important de toujours parler de santé mentale, pas juste une journée par année. Les clients sont souvent stigmatisés parce que les gens ne connaissent pas les troubles de santé mentale.

Véronique Lebreux, infirmière à l’urgence de l’IUSMM

On minimise souvent les troubles de santé mentale… Mais ça guette tout le monde. Personne n’est à l’abri de la détresse.

Marie-Ange Raymond, préposée à l’entretien ménager à l’IUSMM
Véronique (à gauche) et Marie-Ange (à droite)

Les gens avec des troubles de santé mentale sont souvent en retrait de la société. L’isolement amène à plus de détresse psychologique. Il faut briser cet isolement.

Céline Desrochers, infirmière à l’IUSMM

Abonnez-vous au journal Le Fil sans frais

Partager cet article