Des témoignages d’employés vaccinés nous arrivent chaque jour. La fierté dans leurs yeux d’avoir contribué à se débarrasser de cette pandémie est inspirante. On a pensé partager ces messages avec vous.

Danique Edmond, infirmière conseil

Affectation temporaire : assistante au supérieur immédiat, vaccination COVID-19, site Martin Brodeur 

Je suis vaccinée parce que…

Je veux réduire mes risques de contracter la COVID-19 et de développer ses complications; 

La protection et la santé de notre collectivité me tiennent à cœur; 

Mais surtout, parce que je nourris l’espoir de retrouver une normalité dans un avenir rapproché afin de profiter à nouveau des précieux moments auprès de ceux qui me sont chers. 

«Ansanm an nou konbat Kovid la, pi vit nous pran vaksen, pi vit nap ka kanpé devan maladie sa!» 

Danique Edmond, infirmière conseil à la Direction du programme jeunesse et des activités de santé publique

Carmelle Victor, infirmière clinicienne, ASI 

Au début, je me questionnais sur ces vaccins fabriqués aussi vite. Rapidement, je me suis rendue compte qu’être vaccinée était le meilleur moyen de protection contre la COVID-19 et ses complications.  

Si on veut avoir une vie normale ou presque comme avant, et c’est mon désir le plus cher, la vaccination devient un levier essentiel. 

En tant que citoyenne et travailleuse de la santé, je suis vaccinée non seulement pour me protéger mais aussi pour protéger mes enfants, ma famille et mon entourage. Faites comme moi! Venez vous faire vacciner. 

Mwen te toujou ap poze têt mwen kesyon, sou mòd Vaksen «kon li cho, li kwit» sila. Men plis map chèche konen, mwen rive komprann ke vitès ki pèmet yo jwen bon vaksen an, gen pou wè ak efò epi tèt ansanm kominote stantifik la. Mwen r ealize tout ke vaksinayon an, se pi bon mwayen pou nou konbat viris Covid-19 la, ak tout komplikasyon li pote.

Si nou vle retounen viv plizoumwen tankou lontan, e se sa m ta swete, pa gen wout pa bwa, se vaksinen pou nou tout vaksinen. Mwen menm an tan ke fanm enfimyèz, mwen vaksinen pou m pwoteje têt mwen ak fanmi mwen, epi moun map frekante. Mwen envite w fè menm jan ak mwen, pran randevou, ale vaksinen!

Carmelle Victor, infirmière clinicienne

Madga Lacombe, infirmière clinicienne 

Santé scolaire et hygiène dentaire, Direction du programme jeunesse et des activités de santé publique, CLSC de St-Michel 

Affectation temporaire: ASI, vaccination COVID-19 (durée indéterminée) 

Je veux protéger à tout prix mon entourage qui m’est cher; particulièrement mon fils de 12 ans atteint du diabète de type 1 et qui se trouve ainsi beaucoup plus à risque de complications.

«Mezanmi! Pandemi sa a afekte tout moun! Vaksen an ki rive se youn nan solisyon kle ki la pou pwoteje tèt nou ak tout moun ke nou renmen. Se mèt kò ki veye kò!»

Madga Lacombe, infirmière clinicienne

Marie Lucie Pierre, infirmière clinicienne 

Cheffe du 5CD HMR et du service de liaison HMR et HSCO

Je suis très reconnaissante de pouvoir me faire vacciner. Témoin des effets néfastes de ce virus, je le fais non seulement pour pouvoir retrouver bientôt une vie normale en famille et entre amis, mais aussi pour permettre à tous ceux qui attendent sur des listes de se faire soigner enfin. Tous ensemble, faisons le même geste pour arriver à combattre la COVID-19!

An nou kolabore pou demen ka miyò, pa neglije pran randevou pou nou 
vaksinen, nou bezwen patisipasyon tout moun paske  gnon sel dwet pa manje kalalou. 

Marie Lucie Pierre, infirmière clinicienne

Robert Urbanowicz BEng, MD, FRCPC 

Ma famille polonaise occupe une place prépondérante dans ma vie. Afin de pouvoir la revoir rapidement et enfin se serrer dans nos bras, je me fais vacciner contre la COVID-19!

Bardzo tęskne za rodziną w Polsce! Aby móc się spotkać na nowo i wzajemnie się uściskać, zaszczepiam się przeciwko COVID-19!

Robert Urbanowicz BEng, anesthésiologiste et clinicien de la douleur, HMR