Mercredi dernier, le président-directeur général du CIUSSS, Sylvain Lemieux, a visité la station visuelle opérationnelle du bloc opératoire de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal. Une visite qui poursuit les Rendez-vous du PDG démarrés par son prédécesseur, Yvan Gendron.

Dans une petite salle du cinquième étage du pavillon Bourget de l’Institut, les employés s’entassent pour discuter une fois par semaine devant leur station visuelle. On y souligne les bons coups, les messages du CIUSSS, les notes de service qui s’adressent à eux… Une façon de fonctionner qui semble plaire à la majorité.

Sylvain Lemieux y était pour connaître leur travail quotidien et écouter leurs impressions et commentaires.

Un bloc opératoire à l’Institut?

J’ignorais qu’il y avait un bloc opératoire à l’Institut. On y fait des chirurgies et des traitements d’électroconvulsivothérapie pour les patients hospitalisés pour des troubles de santé mentale, mais aussi de la plastie pour désengorger la liste d’attente de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

L’équipe du bloc opératoire a mentionné l’importance de prendre en considération la clientèle avant de parler de productivité en termes de chirurgie. La clientèle a besoin d’être rassurée et peut annuler à la dernière minute pour des raisons de santé mentale.

La rencontre s’est terminée avec une visite du bloc opératoire. D’une propreté impeccable, les salles de chirurgie de l’Institut se revitalisent petit à petit pour rester aux normes. Des investissements ont dû être faits dans les dernières années pour s’en assurer.

Et que dire de la vue de la salle de réveil!!