Ophtalmologie

Aucun déménagement n’est une mince affaire. Encore moins le déménagement d’un bloc opératoire qui représente un axe d’excellence en recherche, en enseignement et en pratiques de pointe reconnues à l’international. Pour faire aboutir ce projet immobilier majeur, Guendalina Matteau et Geneviève Morissette amènent la collaboration à un niveau supérieur.

Vision 360

Chapeautées par Maud Laurence David Jetté, dans le cadre d’Urgence d’agir, Guendalina et Geneviève s’affairent depuis plusieurs mois à mettre au point ce déménagement en tenant compte d’une multitude de facteurs matériels, humains, techniques, médicaux, etc. À elles deux, soutenues par leurs équipes, elles doivent penser à… tout !

Geneviève met à profit toute son expérience à titre de conseillère-cadre aux projets immobiliers du CIUSSS. Guendalina, quant à elle, apporte sa vision de coordonnatrice aux activités du centre universitaire d’ophtalmologie. Elles sont donc en mesure de bien cerner l’ensemble des variables pour minimiser l’impact sur les patients et sur les équipes qui doivent composer avec ce chamboulement des habitudes de travail.

D’ailleurs, quand la pandémie a ébranlé le projet de déménagement, Geneviève et Guendalina se sont retroussé les manches et ont revu les échéanciers de livraison. Leur adaptabilité, à l’instar de toutes les équipes dans le milieu de la santé, a été nécessaire pour affronter les nombreux imprévus.

Les deux témoignent d’une collaboration exemplaire entre les diverses directions et les gestionnaires d’Urgence d’agir. Toutes les parties réajustent le tir quand c’est nécessaire. Tout le monde regarde dans la même direction, les yeux rivés sur les mêmes objectifs.

Tout nouveau, tout beau !

Le nouveau centre universitaire d’ophtalmologie (CUO), dans le quartier Angus, occupera une partie du troisième et tout le quatrième étage d’un immeuble flambant neuf. Au troisième se trouveront les bureaux, les vestiaires ainsi que les salles de formation. Le quatrième étage sera réservé aux patients et accueillera la réception, les salles d’attente et de récupération ainsi que les salles de consultation et de soins. Le nouveau bloc a été conçu spécifiquement pour le CUO, répondant à la longue liste des besoins de manière… chirurgicale.

Les équipes du CUO ont participé activement à l’élaboration des plans, pour optimiser la prise en charge des patients et le flot des interventions. Tout est donc pensé pour que chacun soit confortable, que la circulation soit aisée, que les différentes étapes des interventions se fassent de manière fluide. La trajectoire patient s’en trouve ainsi grandement améliorée, tout comme la circulation des employés : de nets avantages par rapport au bloc actuel.

Des améliorations concrètes

Le bloc d’Angus répondra désormais aux normes les plus modernes. On pense notamment à la ventilation, qui s’avérait de plus en plus problématique au bloc de Rosemont. Le nouveau bloc est aussi doté d’un cœur stérile où les équipes médicales trouveront tout ce dont elles ont besoin à un seul endroit.

Enfin, les employés profiteront d’espaces aérés et de douches, sans compter un environnement extérieur accueillant avec ses restos, boutiques et bureaux, offrant un cadre vivant et dynamique pour tous.

Le Jour J

L’ouverture du nouveau bloc est prévue pour le début de l’automne et les équipes sont dans la dernière ligne droite pour que l’inauguration se fasse sans anicroche et pour que le bloc opératoire soit fonctionnel dès le premier jour.

Geneviève et Guendalina s’affairent à bien communiquer avec les différentes équipes pour qu’elles se préparent adéquatement au déménagement. Elles organisent aussi un calendrier de visites pour que tous les employés découvrent leur nouveau lieu de travail et se l’approprient véritablement. Elles poursuivent leurs rencontres hebdomadaires avec tous les professionnels qui travaillent dans l’ombre à mettre tout en œuvre pour le grand dévoilement. C’est une valse de coordination sans précédent qui doit se dérouler sans bouleverser les interventions médicales et chirurgicales en cours.

Grâce aux efforts soutenus de Geneviève, de Guendalina et d’une armée d’employés dévoués, le CIUSSS de l’Est-de-l’Île profitera d’un bloc opératoire en ophtalmologie à la fine pointe.

À lire aussi : Un projet de réorientation pour désengorger nos urgences

Partager cet article