J’ai rencontré Mado Desforges au pavillon d’oncologie de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Pétillante, débordante d’énergie, elle raconte son parcours et son implication pour les patients atteints de cancer.

Au pavillon d’oncologie, tout le monde la connaît. Elle sourit aux bénévoles, aux employés, aux patients. Son sourire moqueur attire la confiance et la sympathie. Elle raconte comment sa vie a basculée au moment du diagnostic de cancer du sein, en 2011.

Si le cancer a été une épreuve, elle en fait aujourd’hui un événement qui a changé sa vie. Elle partage maintenant cette expérience avec d’autres patientes. Pour les rassurer, les accompagner dans leur parcours.


L’hémodialyse est l’utilisation d’un rein artificiel externe qui filtre le sang. Elle peut se faire à domicile, de façon autonome ou dans un centre de dialyse.

Parole-Onco : donner la parole aux patients

À travers Parole-Onco, Mado Desforges participe à un projet de recherche qui vise à démontrer la viabilité d’un projet d’accompagnement par des patients-accompagnatrices dans une équipe de soins en oncologie. C’est une façon innovante de mettre le patient au cœur des soins et de l’encourager à prendre part à l’équipe!

Parole-Onco souhaite recruter des patients qui ont eu le cancer, qui sont en rémission et qui aimeraient partager leur expérience, accompagner des patients qui ont le cancer dans leur parcours. Le projet cherche aussi à recruter des patients qui voudraient être accompagnés.

Pour y CROIRE

Associé au programme de cancérologie, créé par des radio-oncologues, CROIRE soutient Parole-Onco. Mado Desforges développe et organise des activités complémentaires aux traitements médicaux qui offrent un ressourcement pour le corps, le cœur et l’esprit aux personnes touchées par le cancer. Parmi ces activités, des ateliers-conférences, notamment sur la méditation, la nutrition, la sexualité, etc. Une chorale de patientes et de proches aidantes, des services de massothérapie et d’acupuncture sont également offerts pour soutenir les patients dans toutes les sphères de leur maladie.

C’est d’ailleurs à l’une de ces activités que Mado a rencontré Dounia Najahi, la première patiente accompagnée dans le programme Parole-Onco. Dévastée par la récente nouvelle, Dounia restait assise après une conférence sur la génétique. La jeune femme, accompagnée de sa mère, était troublée de ce qu’elle venait d’entendre. « J’ai pas pu faire autrement que de la prendre dans mes bras », raconte Mado.


L’hémodialyse est l’utilisation d’un rein artificiel externe qui filtre le sang. Elle peut se faire à domicile, de façon autonome ou dans un centre de dialyse.

Ainsi, Dounia a pu bénéficier de l’expérience de Mado pour mieux comprendre les soins, le personnel, les étapes, les obstacles qui allaient se dérouler lors des traitements. « Quand on a 48 heures entre le diagnostic de cancer et le début de la chimio, on ne veut pas nécessairement quelqu’un qui a eu le même cancer que nous, on veut simplement de l’espoir. On veut parler à quelqu’un qui a eu un cancer et qui s’en est sorti. »

Le projet Parole-Onco me tient beaucoup à cœur. On veut offrir à chaque patient d’avoir quelqu’un qui l’accompagne, que ce soit au début, pendant ou à la fin des traitements. Des fois, l’après-traitement est plus difficile que la période des traitements. Donc, on est là disponibles tout au long de leur trajectoire pour leur offrir la possibilité de parler, d’extérioriser, de parler avec quelqu’un qui nous comprend.

Dounia Najahi, patiente partenaire et accompagnatrice de Parole-Onco

Abonnez-vous à notre infolettre